Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cheminant vers mon poids set-point
  • En cheminant vers mon poids set-point
  • : Blog créé pour garder une trace des évolutions de mon poids (de préférence vers l'allègement), ce blog est devenu une sorte de journal de forme, point de départ de communication avec d'autres blogs s'intéressant aux mêmes choses.
  • Contact

Archives

12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 21:08
Mercredi 12 août 2009

La journée était déjà bien remplie.
J'ai quand même tenu à aller faire mes 1000 mètres réglementaires dans la piscine.
En me changeant devant une glace, j'ai quand même pris le coup de massue dont je vous ai parlé dans le billet d'hier.
Au bout de 300 mètres, je ressens une fatigue, mais ça, c'est normal : l'expérience m'a appris que c'était un moment charnière et qu'après, si j'y résistais, j'allais rester encore longtemps sans ressentir de fatigue et même, que j'allais terminer à regret et en pleine forme.
Eh bien non, voilà qu'au bout de 30 mn et à peine 800 mètres, je déclare forfait et je sors de l'eau, les jambes tremblantes. Une grosse soif. Je me dis que peut-être ceci expliquait cela, mais comme j'ai froid soudain, je n'insiste pas et pars faire des courses dans la foulée.
Là, j'ai des symptômes inquiétants : pour un peu, j'achèterai des choses auxquelles je n'ai pas droit. D'ailleurs, je craque sur un camembert (streng verboten : à n'importe qui on peut dire "tu en prendras 30 g, tu y as droit", pas à moi ! pour moi, un camembert entamé est un camembert fini en 24 h maxi. J'ai trouvé plus simple de me l'interdire. Mais aujourd'hui, je me raconte le coup des 30 g par jour. Fausse naïve ?
Je rentre à la maison ; rangement des courses. Je me fais violence pour ne pas goûter le pain d'épeautre que je viens de trouver cuit. Le dîner (ratatouille et filet de poisson) ne sera pas prêt tout de suite. Allez, une tranche de fromage. Deux tranches. Trois tranches. Le fromage entier est passé... Sans pain d'épeautre, encore heureux. Au moment où je pars dans la cuisine à la recherche d'autre chose (ben quoi ? le dîner n'est toujours pas prêt), une pensée me traverse : "Au fait, tu as VRAIMENT faim ? Après tout ça ? ". Je me concentre sur ce que je ressens vraiment. Quelques secondes passent...
Impossible de me mentir, c'est non.
Alors je bois un grand verre d'eau, et je m'en vais et depuis, la seule sensation que j'ai est celle qui a répondu à ma question : une parfaite satiété. Ouf !

Qu'est-ce qui a pu engendrer cela ?
  • les rations très minimales que je mange depuis quelques temps ?
  • L'impression d'être arrivée, parce que la balance était sympa le matin ?
  • Cette soif énorme qui, contrairement à l'attaque de boulimie, a persisté jusqu'à ce que je m'endorme ?
  • La fatigue musculaire ?
  • Le coup de blue's devant mon miroir ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Cicciotella - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

capucine 14/08/2009 21:33

Tu as, bien sûr, ma confiance, ...et je ne voulais pas te faire peur! A demain et gros bisous!

Cicciotella 14/08/2009 21:48


Gros bisous !


patrick 13/08/2009 23:09

Ne t'inquiètes pas, il m'arrive aussi de craquer. Dimanche dernier, lors de ma pesée hebdomadaire, je constate que j'ai pris 3 Kg en une semaine. Les glaces, le fromage, etc, etc. C'est humain de tomber dans un "caprice de dieux", de dévorer une brioche entière, ou de liquider un pot de glace (comme il m'arrive de le faire)Mais j'ai été tellement "effrayé" par cette constatation, que j'ai réagi immédiatement et aujourd'hui, j'ai reperdu ces trois kilos de trop.On ne peut pas afficher une perte de poids régulièrement orientée à la baisse. Notre corps et notre organisme ont des réactions.Je ne sais pas pour toi, mais en ce qui me concerne, je n'ai pas du tout envie de redevenir gros. Donc le moindre écart de mon poids me motive pour prendre immédiatement les décisions qui s'imposent et réduire drastiquement mes calories. Il ne faut pas que tu culpabilise pour ça. C'est arrivé, tu l'as constaté, tu dois réagir et corriger le tir. Mais je suis sur que tu vas le faire, tu ne peux pas réduire à néant tout ce que tu as accompli jusqu'à aujourd'hui.Tu ne vas pas te laisser em... embêter par un camembert!patrick.

Cicciotella 14/08/2009 09:30


Bien dit ! :-D
Je suis encore grosse, mais disons que je n'ai aucune envie de reprendre le peu que j'ai perdu. C'est ce qui m'est arrivé ces six derniers mois et je m'en veux terriblement, car je sais qu'avec une
autre gestion de mon stress, les choses auraient pu être différentes. Rouler toujours dans la même ornière coûte cher, plus qu'essayer un autre chemin.
Le camembert ne m'aura pas em* longtemps : ce matin, j'avais encore perdu 200 g.


capucine 13/08/2009 15:39

Et bien bravo pour hier soir! Un camembert à la place de ton dîner, c'est parfait, ...et si tu as craqué pour le camembert , c'est sans doute que tu en avais besoin! Tu as bien fait de ne pas insister à la piscine: il ne faut pas risquer un malaise! La natation dépense beaucoup de calories, il vaut mieux manger un peu plus et continuer à nager! C'est le secret pour un corps svelte et musclé! Alors courage, et continue...Tu as montré hier soir que tu vas gagner...Gros bisous 

Cicciotella 13/08/2009 20:37


Si tu avais vu ma tête au moment du "Et bien bravo pour hier soir!" : je me suis dit que j'allais en lire de belles. Merci pour avoir conservé ta confiance en mon entreprise.
Tu as raison, puisqu'aujourd'hui, ça s'est bien passé. Je posterai ça demain. Bonne soirée et gros bisous.