Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cheminant vers mon poids set-point
  • En cheminant vers mon poids set-point
  • : Blog créé pour garder une trace des évolutions de mon poids (de préférence vers l'allègement), ce blog est devenu une sorte de journal de forme, point de départ de communication avec d'autres blogs s'intéressant aux mêmes choses.
  • Contact

Archives

15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 20:31
Il y a des signes qui ne trompent pas.
Hier, je m'accroche comme une petite folle à mes résolutions malgré la déception de presque 1 kg repris ; je suis restée assez calme face à la nourriture. Chaque fois que j'ai eu une tentation (en préparant le chocolat aux noisettes de mon fils, notamment), je l'ai repoussée assez facilement.

Aujourd'hui, ayant oublié ma gamelle à la maison, je suis partie au self de mon établissement, opération très risquée. Ce dernier ne propose en choix que les entrées et les desserts. Le plat de résistance et son accompagnement sont uniques.
L'illustration vous a-t-elle assez dit en quoi consistait l'accompagnement du jour ?
Eh oui.
L'assiette de frites.
J'ai mangé ma salade vert, mon steak haché, le yaourt sans sucre. Et les frites sont restées dans mon assiette. C'est quand même bon signe !?
Je sais comment j'aurais fonctionné rien que l'an dernier : j'aurais argué de la fatigue de ma journée et de mes besoins, du fait que je ne pouvais pas tenir sans accompagnement à ma viande. Dans le meilleur des cas, j'aurais pris du pain "pour compenser".

Là, je ne me suis pas raconté d'histoires (il y a des gens qui ne "tiennent" qu'avec un sandwich au jambon, après tout ! et c'est bien moins équilibré que ce que j'ai mangé) ; je me suis contentée d'accepter une pomme proposée par une collègue pour mon goûter un peu plus tard. Après tout, je suis dans une optique de perte de poids, pas d'équilibrage précis entre mes dépenses et mes prises caloriques !
Attendez, ce n'est pas encore là qu'il faut applaudir.

Prise par la conversation, j'ai même oublié qu'elles étaient là (OUI, C'EST VRAI ! autrefois, à supposer que j'aie eu la volonté de ne pas y toucher, j'aurais louché dessus en continu) et c'est le regard surpris de mes voisins qui m'a fait prendre conscience que... ça n'avait pas été difficile du tout d'opérer des choix et de ne plus y penser.

Raaaah ! satisfaction !  

Partager cet article

Repost 0
Published by Cicciotella - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

Astrid 16/09/2009 16:08

Félicitation pour cette volonté de fer que je t'envie (parce que j'avoue que cette semaine chez moi, c'est par contre du grand n'importe quoi) !Courage et très bonne continuation.

Cicciotella 16/09/2009 19:10


C'est plus parce que ça fait un bon moment que je suis sage que je n'ai pas envie de perdre le bénéfice du sérieux. Ceci dit, si aujourd'hui mon fils avait trouvé ses cônes ananas-noix de coco,
j'aurais certainement plus réfléchi et souffert que devant les frites (il ne les a pas trouvés).


Chateign 16/09/2009 10:28

Bravo ! C'est extra, ma belle ! Moi j'aurais encore du mal... La tentation me targue toujours... Mais je vais suivre ton chemin ! ;)Bisous !

Cicciotella 16/09/2009 14:43


Je fais la faraude sur mes billets, mais je sais par expérience que la tentation peut nous tomber dessus au moment où nous ne l'attendons plus : c'est sa force.
L'inverse est vrai, la preuve : oublier les frites que j'ai dans mon assiette, ça, alors, ça ne m'était jamais arrivé !


Amatxi 16/09/2009 09:35

Bravo !!! ce qui prouve bien que tout est dans la tête. Lorsqu'on est vraiment décidée rien n'est un problème, je l'ai vécu comme ça.Mais as tu la possibilité de demander une assiette sans frites ?Encore une victoire à ton actif !!! AmicalementAmatxi

Cicciotella 16/09/2009 14:45


Non, en fait, les assiettes sont garnies d'avance. C'est quand le cuisinier prend du retard qu'on peut éventuellement arrêter sa main avant qu'il ne mette les frites.
Que cela m'incite à mieux m'organiser pour avoir vraiment mes repas-maison sur moi en allant travailler.


Tydruk 15/09/2009 22:56

Jolie victoire en effet ! Surtout que tu étais avec des collègues qui eux ont certainement fini leur frites. Je te sens très très motivée ce coup-ci.

Cicciotella 15/09/2009 23:18


T'as vu ça !


capucine 15/09/2009 22:30

Et voilà, à chaque jour sa petite victoire! Je t'embrasse...PS: on vit très bien sans frites! Je n'en mange jamais, je n'aime pas ça...

Cicciotella 15/09/2009 23:24


Tout compte fait, tu as raison. C'est beaucoup plus d'ennuis que de plaisir : il est rare d'en trouver de très bonnes.