Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cheminant vers mon poids set-point
  • En cheminant vers mon poids set-point
  • : Blog créé pour garder une trace des évolutions de mon poids (de préférence vers l'allègement), ce blog est devenu une sorte de journal de forme, point de départ de communication avec d'autres blogs s'intéressant aux mêmes choses.
  • Contact

Archives

19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 12:09
Nous sommes nombreuses à avoir ce petit secret.
Sonia Dubois l'évoque par deux fois, dans Journal d'une grosse repentie et Journal d'un éléphant dans une peau de gazelle. Je bloguerai peut-être un jour ces lectures.
Dans tous les blogs-régime que je visite, je le trouve sous forme de petit ami, de mari, d'homme-de-nos-rêves, de collègue de bureau, de bon copain, de correspondant virtuel, un membre de la famille... le point commun est que le régime a pour but, a minima, de faire briller ses yeux un peu plus fort quand il nous regarde, qu'on ait l'intention de pousser ensuite l'avantage ou qu'on ait juste besoin de savoir qu'il nous trouve jolie.

L'homme-support de régime est un ingrédient de tous mes régimes (à une époque, il était l'Ingrédient !). Avec la maturité, je n'ai plus besoin seulement d'un regard d'homme ; j'ai aussi envie de santé, de liberté physique, de sentir mes vêtements bien tomber, surtout pour moi. Mais, consciente du boosting d'un regard masculin, j'ai décidé hier de relancer un casting clandestin.
Je dois être dans une période de chance : un pote dont je n'avais plus de nouvelles depuis quelques mois s'est remanifesté le jour même. Il ne pouvait pas mieux tomber : c'est l'esthète, le modeur éclairé, ancien styliste, dont nous rêvons toutes pour faire les soldes, parler couleurs, silhouette et chiffons...

Non, non, celui dont je parle n'est pas Christian Lacroix (mon créateur préféré).
Soit dit en passant, je ne suis pas du tout une fashion-victim et j'ai "fait les soldes" dans le sens où d'autres les font, pour la première fois de ma vie l'an dernier ! Mais cela relève un peu du coatching.

Donc, j'ai trouvé mon homme-support.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cicciotella - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

Stephanie Bombinette 20/09/2009 10:56

Toutes ces lectures en ce dimanche ensoleillé m'ont motivée : je vais trouver un "homme référence".Pourquoi cela ne serait-il pas un de mes nouveaux collègues qui, certainement pour faciliter l'intégration mais c'est déjà cela..., a tjs un mot charmant quant à ma tenue !?
Mais comment ne pas devenir dépendant de cette homme référence ? Je me suis posée la question pas plus tard que le mois dernier quand je me demandais si "tout flatté" ne vivait pas aux dépends de son flatteur.

Cicciotella 20/09/2009 12:56


Tu as raison. J'ai exprimé, mais pas assez insisté dessus : l'homme-support est un booster, un multiplicateur mais ne doit pas être un but en soi ; en tout cas, je ne l'entends pas comme ça. La
déception peut être à la mesure de l'effort fourni.
La vraie récompense de l'amaigrissement, ce n'est pas la séduction des hommes, leurs flatteries, encore moins l'assurance-homme-de-sa-vie, mais notre corps retrouvé et tout ce qu'on va pouvoir
faire et penser avec.


mary 20/09/2009 09:33

Merci à toi ! j'apprécie ! si tu veux devenir la princesse d'un soir tu sais ce qu'il te rest à faire lol ! je n'ai pas trop de temps aujourd'hui je pars dans la famille dans un instant je reviendrais chez toi plus tard ! quelle chance d'avoir trouvé un homme support hi hi comme tu dis ! bisous. Mary

Cicciotella 20/09/2009 09:55


La robe de princesse sur ton blog semble être la fameuse "robe couleur de temps" de chez Peau-d'Âne ?
Sommes-nous quelques-uns à avoir lu "Les Nouveaux contes de fées" de la comtesse de Ségur ? Il y a de très jolies toilettes là-dedans aussi.


Stephanie Bombinette 19/09/2009 23:24

Comme Carole, je trouve que le regard d'un homme est plus difficile les kilos partant : durant tant d'années, nous nous sommes oubliées et auto-dévalorisées en imaginant ce que les autres (mais surtout les hommes) pouvaient penser de notre physique.Il n'est pas évident de faire ami-ami avec un "nouveau" corps et les regards qu'il suscite, on passe du "questionnement" (comment elle a fait pour perdre les 3/4 des ses bourrelets ?), de la "non-envie - le mot dégoût étant très/trop fort (mais comment peut-on aimer ces mannequins 'Olida" ?) à un regard qui se veut flatteur mais que l'on prend comme inquisiteur.Cela dit, je m'éparpille et tu as raison, cette présence masculine, ce regard peut être un moteur & je suis ravie de lire que tu l'as retrouvé.

Cicciotella 20/09/2009 09:32


Vous commencez à m'inquiéter.

On verra bien. Pour l'instant, je m'intéresse à ce mécanisme de remontée dans le temps induit par la perte de poids dont il est question sur le site www.gros.org et dont je commence à percevoir les effets. C'est comme si j'avais retiré une grosse pelure d'oignon et que j'arrivais à la couche où tout a
commencé. A cette couche, je trouve des hommes et, non pas trois blessures narcissiques en moins de six mois, mais quatre. J'avais complètement occulté la 4ème, mais elle n'est pas mal non
plus. Et j'étais une Cicciotella presque mince, jolie comme un coeur de toute façon... Dans nos fantasmes obèses, on ne peut pas être repoussée avec un physique standard ; moi, je sais que c'est
faux, donc le regard masculin sur les minces, je sais qu'il ne faut pas le survaloriser, lui donner plus de conséquences qu'il peut en avoir. Mais ça me paraît dingue de m'être punie de 30-40 kg
pour ça !
J'essaie de trouver un homme qui cette fois répare mon narcissisme au lieu de le détruire.
Il est à noter que mon ado est fou de joie de ma perte de poids et c'est déjà TRES moteur.


Carole M 19/09/2009 22:29

Le regard de l'homme ne vient que pour poser le point final à ces régimes. Le moteur comme tu dis est ailleurs. Le mien fut la santé en premier lieu, un hommage de vie en deuxième, et ensuite retrouver le plaisir de ces activités que j'avais oublié depuis de nombreuses années. Les hommes ? Ca devient plus compliqué dorénavant. Etrange non  ? Tu as donc trouvé des yeux amoureux ? Bonne soirée à toi

Cicciotella 20/09/2009 09:20


Non, pas du tout ! Comme je disais dans le blog, ces yeux masculins pourraient être (et ils sont aussi) ceux de mon fils. Pas besoin d'être psy pour comprendre qu'il y a eu un souci avec les yeux
de mon père, OK... Il est certain que le regard d'un homme qui n'est pas de ma famille et qui pourrait être un petit ami fait plus d'effet. Le copain qui pourra faire office de "support" n'a pas
vocation à devenir mon petit ami (il cherche une épouse et la mère de ses enfants : je passe la main), mais s'il n'est pas l'alcool, il est un excellent Canada Dry... De même que, lorsque je rencontre ce pote, je l'aide à comprendre ce qui se passe en lui, il a beaucoup de finesse et m'aiderait,
j'en jurerais à aller à la rencontre de cette mystérieuse Cicciotella mince qui veut venir au monde.

Je ne dirais pas que ça devient "plus compliqué", parce qu'au-delà de 85 kg, ils ont complètement cessé d'exister pour moi : dodo, la libido. Elle n'est d'ailleurs toujours pas réveillée à l'heure
actuelle. J'ai un regard extrêmement pré-pubère (voire post-ménopausé) sur eux depuis que mon poids s'est renforcé.


capucine 19/09/2009 17:41

Je pense que si l'on a envie d'être belle pour soi, on l'est automatiquement dans le regard des hommes... Bises.

Cicciotella 19/09/2009 20:33


A vrai dire, je ne sais pas. Tout ce que je sais, c'est que le fait de prendre soin de soi est tout de suite interprété par les hommes comme une volonté de séduire, ce qui les encourage à se
montrer... séduits.