Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cheminant vers mon poids set-point
  • En cheminant vers mon poids set-point
  • : Blog créé pour garder une trace des évolutions de mon poids (de préférence vers l'allègement), ce blog est devenu une sorte de journal de forme, point de départ de communication avec d'autres blogs s'intéressant aux mêmes choses.
  • Contact

Archives

25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 13:40
Est-ce à cause des ravages qu'a paru faire mon corps un-quart-écrémé sur quelques hommes et que je n'ai pas assumés ?
Le fait est que j'ai craqué sous les vieux prétextes bien connus : un petit-déjeuné sauté pour cause de retard au travail, un déjeuner professionnel à midi, et du n'importe quoi le soir sous prétexte que je sortais de réunion.
Sanction : digestion déplorable, fatigue, somnolence...
Heureusement, je viens de regarnir mon frigo en légumes et fruits savoureux et je reprends les rênes, mais je me pose des questions.
Je dois avoir une bonne grosse névrose, genre peur des hommes, comme les héroïnes de chicklit.

On me l'avait bien dit que maigrir, c'était retourner aux origines du problème !

Partager cet article

Repost 0
Published by Cicciotella - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

Marie-Christine 27/09/2009 18:10


alors peur des homes veut dire quoi au juste , t uveux dire quoi exactement ??


Cicciotella 28/09/2009 19:31


Je veux juste dire que j'évite quant à moi de généraliser à toutes les "grosses" un problème qui m'est personnel : la peur des hommes. Chaque "grosse" est un individu avec une histoire
personnelle.

Quant à ce que je veux dire, je pense l'avoir expliqué dans mon billet : cela ressemble bien à la peur du désir masculin.


Marie-Christine 26/09/2009 18:32


J'ai des amies grosses , elles ont rencontré malgré tout leurs maris .....


Cicciotella 26/09/2009 19:40


Je n'ai jamais dit que les grosses ne rencontraient pas de mari !
D'ailleurs, aussi incroyable que cela paraisse... je ne cherche pas de mari, justement.


Stephanie Bombinette 26/09/2009 15:47



Le "craquage" est ce qu'il y a de plus humain & là où tu dois être fière de toi, c'est que tu en parles.

Nous, "rondinettes", combien de fois avons englouti nos émotions sous forme de tentations sucrées ou salées en prétandant "que nenni" !

Contrairement à ce que tu peux penser, tu es sur le BON chemin et il est normal de craindre ce regard masculin qui se veut inquisiteur alors que des années durant une forteresse nous protégeait
!
Toutes ces réactions sont saines et démontrent tes avancées.

Bravo ! Ne fuis pas le mirroir, il renvoie l'image d'une femme superbe.

PS : pour la peine, je vais aller farfouuiller un ancien post que je mettrai en première page, pour toi.



Cicciotella 26/09/2009 19:43


J'irai voir ce post.

J'ai un peu le moral dans les chaussettes, là. Ca a recommencé aujourd'hui, et je ne vois pas pourquoi. J'ai l'impression que la fête est déjà finie et je suis triste.


Marie-Christine 26/09/2009 04:53


Peur des hommes ? ou peur de toi même ?
on recherche l'absolu mais cela n'existe pas ...seulement dans sa tête ...
Savoir poser ses limites ,savoir donner aussi des limites à l'autres pour pouvoir s'épanouir ...
bonne journée amicalement


Cicciotella 26/09/2009 09:03


La peur de moi ? Je n'y pensais pas. J'avoue que je ne comprends pas ce que serait l'absolu dans un tel contexte.
Non, j'ai vraiment envie d'être plus mince, vraiment en forme, pouvoir redemander des choses à mon corps. Comme je disais à Carole M., quand je suis mince, je n'ai vraiment pas froid aux yeux, et
j'allumerais, sans somatiser, à longueur de journée !
Mais plaire "dans l'état où je suis", non, là, je me révolte et j'en veux à ces messieurs qui font exister ce corps-là en le regardant de cette manière.


Carole M 26/09/2009 00:28


Peur des hommes dis tu ? on pourrais en faire un livre si tu veux.
A moins que ce soit de nous dont on est peur ? ou plutot la peur de ne pas être, de ne pas savoir, la peur de ne pas être aimée nous donne la peur des hommes, c'est plus simple.. Sourire.
Bon we à toi
carole M


Cicciotella 26/09/2009 08:59


Je ne sais pas. Vraiment, je ne sais pas.
La façon dont on m'a présenté l'amour et la sexualité petite a certainement sa responsabilité, mais quand même, j'ai suffisamment vécu, et de très bonnes choses, pour savoir que ça n'a rien de
répugnant, sordide, effrayant. D'ailleurs, quand je suis mince (eh oui, je l'ai été plusieurs fois), je suis très charmeuse, même pour rien.
Ce qui me contrarie le plus, je sens que c'est le fait qu'on ose me faire les yeux doux alors que j'estime ne pas "être dans la course".