Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cheminant vers mon poids set-point
  • En cheminant vers mon poids set-point
  • : Blog créé pour garder une trace des évolutions de mon poids (de préférence vers l'allègement), ce blog est devenu une sorte de journal de forme, point de départ de communication avec d'autres blogs s'intéressant aux mêmes choses.
  • Contact

Archives

20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 00:00
Je lisais ici et là les trucs, ingénieux, difficiles, pathétiques, étranges, amusants que les uns et les autres trouvent, non plus pour maigrir mais pour ne pas reprendre quand ils ont maigri.
Je crois que c'est Carole M. qui mentionnait Sonia Dubois qui disait en être réduite à manger chaque jour, à peu de choses près, la même chose, pour être certaine de ne pas dévier.

Je suis certaine que ça peut marcher : quand j'avais 23 ans et que je pesais 61 kg (au bout de plusieurs années de yo-yo), je mangeais systématiquement le même menu :
  • MATIN : Pain intégral + 2 yaourts 0% MG + cacao dégraissé sans sucre
  • MIDI : Grande salade composée : salade verte, tomates, oeufs durs, olives noires, anchois / poisson-légumes cuits
  • Tea Time : 1 fruit peu calorique
  • SOIR : Riz complet sauce tomate / steak hâché + épinards
Cela m'a réussi quelques temps, mais j'affichais 17 kilos supplémentaires l'année d'après pour avoir dû aménager mes menus, concession à la présence d'un compagnon.

Ma conclusion est donc qu'à moins de vivre complètement seule et de ne jamais recevoir, c'est provisoirement possible. Mais à long terme, je pense que l'ennui doit frapper.

Quand je faisais le régime hyperprotéiné, même en variant les légumes à l'infini, on est poursuivi par cet espèce de goût caoutchouteux des protéines et leurs abominables arômes artificiels (au prix où ils les vendent, ils pourraient quand même en mettre de meilleure qualité). Au bout de trois mois (et 14 kilos de moins), je rêvais à longueur de temps du goût du pain, du craquant de la croûte, du moelleux de la mie... et je commençais à avoir des haut-le-coeur en avalant mes mixtures protéiques.


On se lasse de tout, mon cher ange (...), ce n'est pas ma faute !

PS : pour celles qui auraient lu en diagonale : je n'ai pas craqué, je parle en général de ce qui peut faire craquer, en dehors de la classique compulsion.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cicciotella - dans menus
commenter cet article

commentaires

Giuliabella 22/02/2010 10:58


oh non, cette époque est révolue, elle date ! (d'au moins 10/15 ans ;))


Cicciotella 22/02/2010 12:57


Eh bien, tant mieux, parce que c'est une angoisse supplémentaire et non des moindres à vivre au quotidien.


Giuliabella 22/02/2010 09:47


pas de lecture en diagonale, j'avais compris le fond du message ;)

je suis entièrement d'accord avec toi... les jours chargés de mon statut de cadre me "forçait" à manger plus ou moins la même chose et oui, la ligne était de mise... mais le jour où le chômage a
frappé... bonjour l'angoisse. Plus 10 kg au compteur et sans compulsions pendant cette période. Le corps a besoin de diversité, tout comme l'esprit !


Cicciotella 22/02/2010 10:32


"Le corps a besoin de diversité, tout comme l'esprit !"
...
J'aimerais en faire ma devise !

Meilleurs voeux pour retrouver un travail rapidement !


Stephanie Bombinette 20/02/2010 18:15



Je viens d'écrire tout plein & cela a TOUT disparu !!!
Même pas peur, je recommence !

Il faut que nous redéfinition le terme "craquer"...
Craquer pour un homme, une femme, une personne, une personnalité : est-ce négatif ?
Craquer pour un petit haut gris perle de chez Camaieu 9.99 € (oui, je les aime, ils vont jusqu'à la taille 46 & taille 5) : est-ce négatif ?
Craquer parce que Jojo, le collègue de 5ème, n'a tjs pas compris que pour la photoopieuse, le code n'était pas celui de sa carte bancaire : est-ce injustifié ?

Alors... craquer pour un fondant au chocolat ?
Négatif ? Injustifié ?

OUI, si c'est le 3ème en 3 repas
OUI, si il vient compléter un repas "Pâté/Pâtes carbonnara/Pain-fromagesss"
OUI, si on en reprend 2 fois

NON, si il vient compléter un repas "classique"
NON, si on le déguste avec PLAISIR et sans CULPABILITE

Hier soir, j'ai préparé un Tiramisu que nous découvrirons ce soir après une pôélée Haricots verts / Crevettes à la Coriandre fraîche.
Oui, je dis bien ce SOIRRRRR, notre bête noire & pourtant, je vais savourer chaque bouchée sans aucun complexe (ét pourtant j'en suis la reine, pas du tiramisu mais des complexes...).

Tu as raison, hormis vivre en auto-gestion, voire en ermite difficile, avoir une alimentation "restrictive" est difficile alors il nous faut vivre "avec". Avec ces kilos qui nous "bouffent"
la vie, alors que nous aimerions que la vie les bouffe.
Les bonnes pratiques alimentaires, a nous de nous les fixer & de les réguler mais depuis qq. mois, j'ai découvert un "truc" en plus à tous ces bons conseils, un truc qui ne fait pas "crac -
boum - huuuu" mais qui est aussi extraordianaire : c'est cette bulle, cette relation virtuelle qui est bien réelle : NOUS & ce "petit je ne sais quoi" qui nous réconforte qq. fois aussi ou du
moins autant qu'une barre de chocolat !



Cicciotella 20/02/2010 19:42


Merci d'avoir pris la peine de réécrire ton texte, ça me touche !
Je suis complètement d'accord avec le fait que "craquer" n'est pas forcément négatif. Certaines des envies des femmes enceintes correspondent à quelque chose de précis dans les besoins alimentaires
engendrés par le "corps étranger".
Au fait, merci de l'info pour le petit haut gris perle, ça n'est pas tombé sous l'oeil d'une aveugle sans décodeur numérique...
Je pense aussi que c'est une question que tu t'es posée, depuis la présence aux repas de M. Crapaud et je me dis qu'un
bon petit repas comme ça, un grand bonheur devant soi et un petit plaisir à la fin (ou le contraire )... C'est toi qui as
tout compris.

Tu soulèves enfin la question de la compulsion ou de la gourmandise, et ça, c'est effectivement autre chose... C'est contre ça qu'il faut vraiment se battre.


capucine 20/02/2010 17:55


Surtout, éviter l'ennui! C'est le contraire de la vie! Gros bisous.


Cicciotella 20/02/2010 19:36


Je suis bien d'accord !


Amatxi 20/02/2010 14:19


Je viens te féliciter et t'encourager pour ne pas avoir craquer.
Pour le fait de manger toujours la même chose je ne l'imagine même pas en rêve ou bien alors ce serait un cauchemar !!
Il faut que le moment de passer à table reste un moment agréable et que la majeure partie du temps nos papilles frissonnent de plaisir... car on n'a pas toujours le temps de cuisiner
 mais ce n'est pas une raison de consommer dégoutant.
Comme tu le dis et comme on le contaste autour de nous de toutes les façons on se lasse et on laisse tomber avec les répercussions que l'on connait.
Alors la phrase que j'aime à répéter : maigrir, oui ! mais de plaisir !!!!
Bon week end, bisous
Amatxi


Cicciotella 20/02/2010 17:21


Je n'ai pas toujours du plaisir à surveiller mon alimentation, car j'en suis encore à couper mes élans, et ça n'a rien de très agréable, même quand les aliments sont bons.
Mais c'est vrai qu'il est impossible d'être dans la frustration en permanence, qu'il faut absolument avoir l'impression d'être gagnant au change, et pas seulement pour une question d'esthétique ou
de santé. Bises.