Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cheminant vers mon poids set-point
  • En cheminant vers mon poids set-point
  • : Blog créé pour garder une trace des évolutions de mon poids (de préférence vers l'allègement), ce blog est devenu une sorte de journal de forme, point de départ de communication avec d'autres blogs s'intéressant aux mêmes choses.
  • Contact

Archives

31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 22:22

Oui, oui, incroyable, n'est-ce pas ?

http://www.gros.org/sites/all/themes/gros/logo.png

J'ai écrit dans mon précédent billet ("je dois être malade") que je ne pouvais pas changer de régime, parce que Montignac était le régime le plus proche de ma manière de m'alimenter. En fait, c'est faux. Le régime le plus proche de ma manière de m'alimenter, ce n'est pas un régime. Sinon il serait absurde de parler d'écart.

Je crains malheureusement que le site dont j'ai mis ci-dessus la vignette et qui a toujours figuré dans mes liens n'ait déjà parlé de mon problème, récurrent chaque année toutes les années dès la mi-octobre : je n'en retrouve plus le lien, mais il décrivait exactement ce que j'ai vécu ces derniers jours. Après un dépassement de l'interdit, en quantité et/ou en qualité, je ne suis plus du tout capable de me réfréner ; d'une manière générale, c'est le prélude à l'abandon du régime et à une reprise de plusieurs kilos, quand ça n'est pas de tous.

Il semble préférable d'apprendre à ne manger qu'en conscience, évidemment, et sans rien diaboliser.


J'ai essayé ça aujourd'hui, et j'ai été surprise de constater que loin de se traduire par un pétage complet de plombs, comme ce genre de résolution de manger comme je veux l'a toujours fait, j'ai dû faire deux ou trois minuscules entorses aujourd'hui et ce soir, toute habillée, je suis même plus légère que ce matin au lever en culotte sur la balance.

 

Le soir, j'ai mangé une salade de pois chiches au cumin et quelques foies de volaille confits. J'ai cru avoir faim après (il faut dire que la maison était pleine de bonbons pour les visiteurs d'Halloween) ; mais en analysant précisément mon ressenti, il a bien fallu que je me rende à l'évidence : ce n'était pas de la faim, c'était un sentiment de désoeuvrement. A la fois déçue (j'avais envie des bonbons) et soulagée (ils n'étaient pas souhaitables), j'ai donc laissé les bonbons où ils étaient.

 

Je ne vais donc pas faire de pétition de principe en nombre de repas ou en type de régime. Je vais poursuivre mon régime Montignac, juste sur ce qui ressemble à ma façon de m'alimenter, et si je dois avoir besoin (je préfère le mot "besoin" qu'"envie") d'autre chose un jour, je le ferai sans me poser plus de questions. Quant au nombre des repas, c'est bête comme tout : si je n'ai pas faim à midi, je ne mangerai pas, c'est tout ! Il y a des jours où il faut arrêter de couper les cheveux en quatre !

Partager cet article

Repost 0
Published by Cicciotella - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

Giuliabella 09/11/2011 16:42



ou si tu n'as pas fait un midi tu pourras manger une pomme ou un yaourt, que ton corps ne commence pas à stocker parce qu'il craint la disette ;)



Cicciotella 09/11/2011 18:09



Eh oui, nos corps malmenés par les régimes ont des réactions de défense très violentes ! Bises.



chantalucerne 08/11/2011 14:08



Coucou, il y a un moment que je ne suis pas passée par ici et oh, surprise! que de progrès! Bravo!



Cicciotella 09/11/2011 18:10



Merci à toi d'être revenue. Tu es restée très longtemps sans écrire, aussi.



Astrid 03/11/2011 14:57



J'espère que tu vas déjà un peu mieux et que tu as trouvé une issue positive à tes réflexions.


Courage ! Le temps, la saison et les jours qui raccourcissent sont de mauvaises influences sur nos humeurs, mais tu ne dois rien lâcher : tes résultats de ces dernières semaines sont de
grandes victoires. Il te reste à les consolider, voire même à les améliorer encore.



Cicciotella 09/11/2011 18:11



Tu as raison, bien sûr. On regrette toujours d'avoir lâché, d'avoir oublié comme on était fier de ses résultats et combien le plaisir d'un écart dure peu en bouche...



stéphanie 02/11/2011 23:23



Je crois que c’est une sage décision. Je maigris souvent plus le week-end qu’en semaine, tout simplement parce que je mange moins et que je peux à être à l’écoute de mon corps,
sans crainte d’un malaise ou d’une brusque faim qui me jetterait sur le distributeur de friandises. Donc en général je ne fais que deux repas, pas à heures fixes mais quand j’en ressens le besoin
et la balance est toujours plus à la baisse le lundi que le samedi matin. Le truc, me concernant, pour éviter que ça devienne la foire au n’importe quoi est tout simplement de ne rien avoir
« d’interdit » chez moi. Mais je sais que ce n’est pas toujours facile à faire.


Je te sens un peu perdue en ce moment, j’en suis désolée, ne te laisse pas déprimer par l’automne, lutte contre la dépression saisonnière, elle est là pour beaucoup, il faut trouver ce qui peut
contrebalancer ça. Luminothérapie, activités plaisir, sorties, discussions avec les proches, tout pour ne pas se laisser submerger.


Courage et bisous


 


PS : non t'es pas une cloche :-)



Cicciotella 09/11/2011 18:13



Merci de tes conseils ! Il m'est plus difficile de ne faire que deux repas par jour le week-end qu'en semaine, tout simplement parce que j'ai justement plus de temps et que le temps m'incite à
cuisiner, et que le manque de temps m'incite à m'abstenir, symétriquement !


Mais, oui, la dépression saisonnière n'est pas une fatalité, et avec le temps, j'ai appris à l'atténuer un peu. Un peu...



Moune 01/11/2011 09:22



Ben voilà, c'est ce que je te disais hier ! bravo à toi !



Cicciotella 09/11/2011 18:13



Oui, Zermati, bien fait, correctement compris, ça marche.