Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cheminant vers mon poids set-point
  • En cheminant vers mon poids set-point
  • : Blog créé pour garder une trace des évolutions de mon poids (de préférence vers l'allègement), ce blog est devenu une sorte de journal de forme, point de départ de communication avec d'autres blogs s'intéressant aux mêmes choses.
  • Contact

Archives

6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 13:35
http://www.illustrateur.be/forum/IMG/jpg/toux.jpgCa, c'est la toux de ce matin au lever.
Depuis l'affaire de dimanche, j'ai une petite santé, je n'arrive pas à me coucher avant minuit et demie (moi ! vous ne pouvez pas imaginer combien c'était i-ni-ma-gi-nable que je ne puisse pas avoir envie de me coucher avant avec mon caractère de marmotte), je tousse le matin, je suis obligée de boire comme un trou de l'eau et du café et de filer aux toilettes toutes les deux heures, et... des accès de compulsion me sont revenus.
Quant à mon fils et au reste de la famille, ils dorment mal ou ont mal au ventre.

L'anniversaire de ma mère est vendredi, il se passera sans ma grand-mère, à l'avis unanime du reste de la famille.

Plus j'y pense, plus je me dis que je suis le produit, au moins partiellement, de cette grand-mère hystérique. Il y a de grandes similitudes biographiques entre elle et moi (sauf que, ayant plus de recul et de réflexion, - pardon pour les fleurs hivernales - il y a beaucoup d'imbécilités que je n'ai pas faites) : j'ai été jusqu'à avoir comme première relation sérieuse un homme de la même nationalité, du même prénom et au même âge que sa première relation sérieuse. J'ai eu mon premier enfant au même âge qu'elle. Mon ex-mari est presque le sosie de son deuxième mari et il avait les mêmes problèmes de santé. Et j'en passe et des plus personnelles encore.
Et je suis la seule de ses descendants à avoir hérité de ses problèmes de compulsion alimentaire et de poids : tous les autres sont minces !

Le fait de l'avoir envisagé m'a un peu calmée : pas d'écart depuis ce matin au lever jusqu'à l'heure où j'écris, mais je reste sur le qui-vive.
Je devais aller nager tout à l'heure mais cette toux et les oreilles comme cotonneuses m'en dissuadent. On verra demain.
Donc pas de miracles à la pesée de dimanche : au mieux, mon poids sera stable. Bouh.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cicciotella - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

Carole M 07/01/2010 12:57


La manipulation et la mauvaise foi je connais d'une grand-mère aussi.
Je crois que tu hésites encore à voir la réalité et c'est humain. On a du mal à se montrer dur avec son clan, une grand-mère qui plus est. Par dur, j'aurai du plutôt dire clairvoyant, sourire;
Je te souhaite une bonne dose de patience et prends du recul car prendre du recul c'est prendre de l'élan, sourire
Bisous
Carole


Cicciotella 08/01/2010 09:27


Non, ce n'est pas facile, parce qu'elle nous a assez raconté les avanies, vexations, voire la maltraitance subies pendant son enfance. Orpheline de père, fille d'une Folcoche qui ne lui a
jamais donné d'amour, on ne peut attendre d'elle qu'elle donne ce qu'elle n'a jamais reçu de ses ascendants à l'âge où cela compte.
C'est ce qui fait que je n'ose être trop dure avec elle, même si le résultat est destructeur pour son entourage et pour elle-même (toutes ses pulsions sont auto-destructrices). Pour elle, l'amour,
c'est qu'on cède à toutes ses volontés ; pas moyen de lui faire comprendre que quelqu'un qui dit non peut l'aimer, ni même dire non justement parce qu'il l'aime, pour la
protéger d'elle-même.


Carole M 06/01/2010 23:28


L'expression "le poids de la famille" prend toute sa dimension quand on te lit...
Que de similitudes....
J'espère que tu travailles là dessus afin de te débarrasser de ce poids au sens propre comme figuré...
Courage...
Je te bise
Carole M


Cicciotella 07/01/2010 11:29


Pour l'instant, je n'ai que des hypothèses, mais je me méfie de ce que je trouve trop vite : le risque est de trouver ce qui nous arrange plutôt que ce qui est vrai. Je ne voudrais pas me retrouver
à lui attribuer (ce qui serait malhonnête, car elle est sûrement persuadée de ne vouloir que mon bien) mes échecs.
D'ailleurs, il y a beaucoup de choses de sa vie que je n'ai pas copiées.
Je viens d'en effacer le listing, c'était prétentieux, car c'étaient les qualités qu'elle n'a pas...
En même temps, je m'inquiète un peu du fait que je n'aie pas vraiment envie de pointer en quoi je suis vulnérable devant sa personnalité et son vécu.

Tiens, une anecdote : elle a insinué hier que j'avais mal fait son pansement avant-hier et qu'elle avait mal à cause de moi, alors qu'en réalité, elle a tellement bougé (alors qu'elle est censée se
reposer), qu'elle a abîmé mon pansement et s'est fait mal toute seule.
Victoire : je lui ai simplement dit que j'avais bien veillé à bien le faire, calmement ; elle a alors reconnu qu'elle avait bougé beaucoup depuis.


capucine 06/01/2010 16:28



Etonnantes toutes ces analogies entre tes choix et ceux de ta grand-mère ... Je suis sûre que le fait d'en prendre conscience est positif ... Repose-toi, et essaie de rester zen ... Gros bisous.



Cicciotella 06/01/2010 17:48


J'espère aussi ! Gros bisous et bonne continuation à toi.