Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cheminant vers mon poids set-point
  • En cheminant vers mon poids set-point
  • : Blog créé pour garder une trace des évolutions de mon poids (de préférence vers l'allègement), ce blog est devenu une sorte de journal de forme, point de départ de communication avec d'autres blogs s'intéressant aux mêmes choses.
  • Contact

Archives

15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 20:07
De retour dans le monde des connectés, j'ai un peu rattrapé la lecture de l'ensemble de vos blogs, qui m'ont beaucoup manqué et, à de rares exceptions près, nous semblons avoir été prises de plein fouet par le raccourcissement des jours, par le petit matin lumineux qui nous empêche de récupérer les dimanches matin.
Je le déduis de notre fatigue récurrente, des difficultés générales à s'astreindre à une diète que, jusque-là, nous supportions assez bien, le manque d'envie de rallonger la journée de travail épuisante par de nouveaux efforts sur les trottoirs (marche, jogging...), dans les stades ou les piscines...

Nous sommes, je suis, à un tournant. L'an dernier, à la même période, tout a basculé.
Je n'ai vraiment pas envie de ça, non.
* Je n'ai pas envie d'être serrée dans les vêtements que je porte, ni de ressortir le vieux jean's désormais importable.
* Je n'ai pas envie de voir tous ceux qui m'ont complimentée sur ma nouvelle ligne commencer à avoir le regard fuyant.
* Je n'ai pas envie de fuir mes hommes-support pour la raison inverse d'un oeil brillant.
* Je n'ai plus envie de manger à toute heure en me disant qu'au point où j'en suis, autant me faire plaisir, ni de me traîner ensuite, parce que digérer en permanence, c'est encore plus épuisant qu'une heure de gym.
*Je n'ai plus envie de me dire que mes meilleures années sont derrière moi et que je n'en ai pas fait ce que je voulais...
* Je n'ai pas envie de m'inquiéter à nouveau pour ma santé, ni de me réveiller en pleine nuit parce que ma respiration vient de s'arrêter...

Alors ce matin, ça sera fitness et ce soir encore, ça sera léger, même si je préfèrerais feuilleter ce sympathique livre de cuisine au coin du feu,
sans préméditer des pommes de terre gratinées à la concoillote.
Tout ça, ce n'est plus d'actualité !

Partager cet article

Repost 0
Published by Cicciotella - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

Astrid 17/11/2009 10:38



Non, tu n'as pas envie et je te comprends : tu as parcouru trop de chemin pour envisager un quelconque retour en arrière !
Tes résolutions sont les bonnes et avec la volonté dont tu fais preuve, tes efforts vont continuer de payer...


 



Cicciotella 17/11/2009 18:34


Je l'espère, je l'espère...


Tydruk 16/11/2009 19:42


Hop, je te suis et je suis avec toi, pour toi (et un peu pour moi aussi :p) à 100%.

Encore une fois, jamais jamais baisser les bras car même si on pense qu'on a atteint le fond, la nourriture est une gouffre insondable et la situation peut toujours devenir encore pire. Alors,
autant grimper vers le haut au lieu de se laisser enterrer par des montagnes de chocolat et d'autres friandises.


Cicciotella 16/11/2009 20:18


Au pire, pire, pire des cas, ne plus mincir, mais pas de retour vers les sommets, c'est trop destructeur ! je suis bien contente de voir que tu es d'accord avec moi.


capucine 15/11/2009 21:30


Tu as raison d'écrire ces bonnes résolutions, ... Quant au vieux jean, il est hors de question de le porter de nouveau... Ou bien tu t'en sépares, ou bien tu le gardes juste pour mesurer le chemin
parcouru! Gros bisous. 


Cicciotella 16/11/2009 18:43


Je pense le donner.
Aujourd'hui, j'ai tenu bon et je me suis pas trouvé de mauvaises excuses. ;)


Stephanie Bombinette 15/11/2009 21:29


Hier matin, j'ai entamé ma semaine "il faut que devienne un bombinette avant samedi" avec une "cure" à 900 kcal.
Je te suis donc...


Cicciotella 16/11/2009 18:44


Loin de moi l'idée de te couper dans ton élan, mais 900 kcal, ça me paraît peu. Le froid faisant consommer des calories, il ne faut pas non plus que tu tombes d'épuisement. Penses-y quand même,
bisous.