Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cheminant vers mon poids set-point
  • En cheminant vers mon poids set-point
  • : Blog créé pour garder une trace des évolutions de mon poids (de préférence vers l'allègement), ce blog est devenu une sorte de journal de forme, point de départ de communication avec d'autres blogs s'intéressant aux mêmes choses.
  • Contact

Archives

5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 04:07

blessure_abandon.gifdu Dr Daniel DUFOUR.

 

C'est un livre que j'ai achevé il y a quelques jours et que j'ai blogué ailleurs.

 

Souffre d'abandonnite qui, dès le stade foetal (parent non désirant, mort d'un jumeau), son enfance (parent toujours non désirant, éducation chez un tiers, séparations familiales...), a subi l'impression ou l'expérience d'être abandonné, rejeté, pas aimé, sous-estimé. Ce traumatisme, que Dufour n'hésite pas à qualifier de meurtre, est ensuite réactivé par toute expérience mineure ou majeure de même coloration que nous ne manquons pas de vivre dans notre vie d'adulte : deuils, divorces, séparations, mutations professionnelles d'un conjoint, d'un enfant, désaccords, etc.

La clé de la guérison, c'est le court-circuitage du mental, ce faux ami. Il nous aide à bâtir une résilience de secours en expliquant ("Maman ne pouvait pas faire autrement que de me laisser à ma grand-mère, elle était malade"), en déniant ("J'ai eu une enfance plutôt heureuse, je n'ai manqué de rien, après tout") ; mais à long terme, il nous a tellement coupé de nos vraies émotions en nous empêchant d'exprimer peur, colère, tristesse que celles-ci remontent et s'imposent à nous, notamment par le biais de maladie ou de problèmes comportementaux fondés sur ces émotions-là. Retrouver notre vraie émotion devant notre abandon, sans chercher à la juguler, même si elle nous gêne, c'est la garantie de finir par s'en débarrasser, pour l'avoir exprimée une bonne fois.

 

Je pense que j'ai suivi une thérapie comportementale qui utilisait cette technique sans que mon thérapeute m'en informe ce mois d'avril 2011... pour l'instant, les effets sont stupéfiants sur la régulation de mes compulsions...

Je découvre finalement bien tard qu'avec un mental très fort, c'est finalement une bénédiction que d'avoir la larme facile : cela m'informe qu'il y a une émotion réelle, et ça m'interroge, ça m'empêche de court-circuiter la conscience de l'émotion sous la rationalisation.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cicciotella - dans Documents - Informations
commenter cet article

commentaires

Hélène 01/06/2013 17:09


Pas plus tard que lundi dernier,le départ de ma pensionnaire m'a mis dans un état pas possible et chez moi aussi,ça vient de ce "sentiment d'abandon" ou "abandonnite" qui dure depuis l'enfance.
Je ne suis pas encore guérie.


C'est bête que le passé nous fasse souffir aussi longtemps!!!


Bises

Cicciotella 02/06/2013 12:16



Oui, mais c'est au-dessus du fameux "bon sens", de la logique. On souffre parce qu'on souffre. Je crois qu'en l'admettant, on guérira plus vite.



Moune 06/10/2011 18:29



ha toi aussi tu as la larme facile !



Cicciotella 08/10/2011 00:35



Sniiiiiiirfll ! oui...



stéphanie 06/10/2011 00:28



C'est une blessure que l'on partage... Et je crois que nous sommes toutes deux sur la voie de la guérison, je nous le souhaite. Je n'abandonne pas le blog, il m'arrive d'avoir des périodes pause
mais je commence à émerger et vais reprendre.



Cicciotella 08/10/2011 00:35



J'ai bien vu tes derniers billets. Je commenterai le deuxième dans quelques jours, il est très dense. Bisous.



Tydruk 05/10/2011 21:09



Un petit coucou :-). Cela fait un bail que je n'ai pas laissé de commentaires mais je passe toujours te lire de temps en temps. Et c'est toujours très intéressent et motivant puisque malgré
toutes les difficultés, tu ne baisses jamais les bras (la preuve, cela fait des années que ton blog existe!) Bon courage pour la suite, comme toujours !


Tydruk


 



Cicciotella 08/10/2011 00:34



Merci d'être passée. Dommage que tu aies fermé ton propre blog. J'espère que tu vas bien !