Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cheminant vers mon poids set-point
  • En cheminant vers mon poids set-point
  • : Blog créé pour garder une trace des évolutions de mon poids (de préférence vers l'allègement), ce blog est devenu une sorte de journal de forme, point de départ de communication avec d'autres blogs s'intéressant aux mêmes choses.
  • Contact

Archives

4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 10:41
Je lisais l'article du blog de Carole M., et je constate une fois de plus que nous avons toutes des approches différentes de la nourriture (d'où la multiplicité de régimes ou de solutions alimentaires mises en place) :

* les unes confinent à l'ascétisme et ont besoin de souffrir ; cuisinez-leur du WW, dans de jolies assiettes, avec un goût délicieux, et servez-leur un bavarois aux fruits rouges (agar-agar et aspartam) et le lendemain, elles auront pris deux kilos ! Maigrir dans la joie, ce n'est pas leur truc. Ça marche si et seulement si... elles en bavent !
* les autres tambouillent, font des expériences, ont toute une gamme de produits allégés qui leur permettent de continuer à nourrir leur famille sans que cette dernière ne se rende vraiment compte que maman est au régime.
* les autres sont restées gourmandes, mais ont cessé d'être goinfres et, comme mon ancien professeur de danse, mangent de tout (un petit chocolat à Noël, un macacon à 16H30, une part de lasagnes...) en petites quantités.

Je suis restée gourmande et goinfre (d'ailleurs, hier soir, festival fromager : honte à moi ! ) mais même dans les périodes où je peux me contrôler à la manière d'un robot, j'ai besoin d'acheter de bonnes choses... sous prétexte de mon fils.
Maintenant, je fais attention, parce qu'il y a eu une fois un incident. A force d'acheter du gras et du sucré (mini-viennoiseries, crèmes dessert) pour le goûter de mon fils, que je nourrissais plus sobrement d'habitude, histoire que le plaisir continue à entrer sous mon toit, il s'était mis à avoir "une haleine d'acétone". Rassurez-vous, au bout de 48 heures où je remplaçai frites et sucreries par des légumes et des fruits exclusivement, tout était rentré dans l'ordre pour lui et je suis restée vigilante. Donc, répété-je, je fais très attention à ce qu'il n'y ait pas de scission trop grande entre ce que je cuisine pour moi et pour lui. En fait, la différence entre nous tient essentiellement à son goûter, au fait qu'il peut manger du pain à tous les repas et qu'il peut prendre un fruit à la fin.

Personnellement, j'ai toujours beaucoup de malaise à entendre quelqu'un au régime parler de sucreries ou une célibataire chaste parler de sexualité. C'est idiot, n'est-ce pas ? Eh oui, complètement.
Peur qu'elle se laisse déborder et tombe dans la frustration ?
On parle toujours de quelqu'un d'autre, là ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Cicciotella - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

Jo-Elle 07/03/2010 17:59


Quelques heures plus tard et après promenade dans le vent du NE de mars, glacial, tout semble "éliminé" ....du moins dans la tête ce qui est essentiel, isn't it ?
Mais demain sera-t-il un autre jour ?


Cicciotella 07/03/2010 22:08


Nous le savons, combien la tête est essentielle dans l'appréhension des émotions, du neuro-végétatif.
Et demain sera techniquement un autre jour.


Jo-Elle 07/03/2010 12:29


La solution ?
Pas de régime mais un rééquilibrage alimentaire où l'on trouve de tout avec gourmandise....
Mais hier, en famille lasagnes hyper-classiques et total "home made". Et ce matin la sensation de 2 pavés dans l'estomac et de 3 au moins dans le cerveau... je pars marcher pour m'en alléger...


Cicciotella 07/03/2010 12:34


Dommage qu'il y ait un contre-coup même physique à des repas qui pourraient être parfaitement supportables.
Je réfléchis à cette solution du "rééquilibrage alimentaire" plutôt que du régime à proprement parler.


Astrid 06/03/2010 09:32


Je suis un  mélange de tes deux dernières catégories... Mais je passe de l'une à l'autre en fonction de mon temps et de mon moral. Je manque un peu de maturité parce que je ne sais toujours
pas résister aux tentations qui se présentent à moi soit lorsque je vais mal, soit au contraire lorsque je suis bien et en bonne compagnie. Et pour l'heure, je dois aussi faire face au paradoxe de
mon état d'esprit actuel : marre d'être au régime, mais pourtant encore l'envie de perdre quelques kilos qui me pourrissent la tête.
En ce qui te concerne, tu sembles avoir trouvé le compromis idéal...


Cicciotella 06/03/2010 10:37


C'est gentil de le dire, mais un compromis est idéal quand on s'y tient sur le long terme, et ce n'est pas forcément le cas.
C'est pourtant ça qu'il va falloir que je résolve, et au plus vite. Disons, au plus tôt. ;)


capucine 04/03/2010 19:12


Je te fais confiance pour concilier équilibre nutritionnel , et bonne humeur ... qui ne sont pas incompatibles, même pour un jeune homme! Courage et gros bisous!!!!!


Cicciotella 06/03/2010 10:39


Je fais de mon mieux... Bises...


Carole M 04/03/2010 13:32


Avant que ne disparaisse mes comportements compulsif par rapport à la nourriture quand je commençais un régime je pensais qu'il fallait que je coupe mon monde alimentaire en deux...
la Carole qui se moque de ce qu'elle mange et la Carole qui veut perdre du poids..
Aujourd'hui je sais que je peux perdre du poids en mangenat ce que j'aime et en le cuisinant..
C'est là que se trouve ma plus grande victoire.
Ne plus avoir peur des bonnes choses alors que j'ai décidé que je ne serai jamais plus une Carole pesant 190 kilos..
Tu as fait un très bel article toi aussi.
Je te rejoins un peu quand tu dis que tu achètais des crèmes sucrées pour ton fils..
Moi aussi quand je fais des gateaux, "j'engraisse" ma voisine du dessus avec son consentement...Ou quand je pars en vacances et que je rapporte à mes parents des kilos de saucisson du pays... je ne
mange plus mais je dois l'acheter quand même, sourire.
Je n'ai pas tout réglé, sourire.
Bisous
Carole M


Cicciotella 04/03/2010 16:52


Je vois cette fusion des deux parties de toi comme une belle victoire et un but à atteindre. On ne peut pas mettre entre parenthèses une des composantes de soi sans la voir revenir de plus belle...
D'où les échecs des régimes...
Peut-être me faudra-t-il essayer de me rappeler cela et d'essayer de voir d'un peu plus près la Cicciotella qui veut manger du fromage et compter avec elle...
Merci de ton commentaire.