Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cheminant vers mon poids set-point
  • En cheminant vers mon poids set-point
  • : Blog créé pour garder une trace des évolutions de mon poids (de préférence vers l'allègement), ce blog est devenu une sorte de journal de forme, point de départ de communication avec d'autres blogs s'intéressant aux mêmes choses.
  • Contact

Archives

14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 15:27
C'est une amoureuse de fromage qui écrit : j'en ai marre du battage sur les produits laitiers !
C'est faire payer cher aux consommateurs un problème économique. Ne me dites pas qu'il n'y a aucun rapport entre les récents mouvements d'agriculteurs qui n'arrivent plus à vivre de leur travail et cette campagne qui a démarré ensuite.

Jadis un nouveau pédiatre auquel, désespérée, je montrais mon bébé, âgé de 15 mois, qui faisait des rhino-pharyngites les unes derrière les autres depuis son entrée en crèche (intervalles de 15 jours maxi) m'a dit que je lui donnais trop de produits laitiers.
Moue dubitative de ma part : deux biberons, plus deux petits suisses, ça faisait pour moi quatre produits laitiers par jour, pas vraiment du déraisonnable pour un grand bébé en pleine croissance, non ?
Il m'a alors expliqué que "le lait, Madame, c'est fait pour les petits veaux". Le lait est ce qui permet de les faire doubler (ou je ne sais plus l'extraordinaire proportion qu'il m'avait citée) de poids en quelques semaines ; la protéine, la caséine, ne sont pas adaptées à la croissance humaine. Pour lui, je devais en supprimer deux sur les quatre et les remplacer par une compote ou un yaourt au lait de soja pour que les rhino-pharyngites et les bronchites à répétition diminuent.
Il a d'ailleurs ajouté qu'aucun mammifère ne persistait à boire de lait après avoir été sevré, à part l'homme et qu'il me déconseillait également d'en prendre autrement qu'à titre exceptionnel, étant donné mes problèmes de poids et mes antécédents O.R.L.

Je l'ai écouté et mon fils est alors resté cinq semaines sans retourner voir un médecin ! pour vous, ce n'est rien, pour moi, c'était du jamais vu depuis sa naissance, j'avais le sentiment de revivre ! et de ne plus entendre ronfler en permanence ses petits poumons, c'était tellement merveilleux ! à partir de là, les visites médicales ont cessé d'être constantes.

Depuis, j'essaie (sans y être toujours parvenir) de m'en tenir à une consommation sinon exceptionnelle, du moins réduite : un peu de faisselle 0% quand mes bonnes résolutions menacent de craquer ou une tranche de fromage quand je suis invitée quelque part ou que j'invite, le parmesan sur les courgettes, une giclée de lait dans mes céréales complètes sans sucre.
Ce n'est pas le Pérou, mais j'ai quand même l'impression que je sors de table plus légère qu'à l'époque où je sacrifiais obligatoirement à mon "bout de fromage" (aux dimensions gargantuesques).

Partager cet article

Repost 0
Published by Cicciotella - dans Documents - Informations
commenter cet article

commentaires

Estelle 15/10/2009 17:33


ben moi : j'adore les fromages (mhhhhh avec du bon pain frais) et j'aime aussi les uaourts !! mais je crois n'avoir pas eu de problèmes !

GROS BISOUS


Cicciotella 15/10/2009 21:42


Bisous !

Fromage et pain frais : je ne mangeais presque que ça au Lycée (disons : en proportion)...


Astrid 15/10/2009 10:13



J'ai toujours beaucoup aimé une phrase que me disait souvent mon arrière grand-mère lorsque j'étais petite :"le trop et le trop peu gâtent le jeu"...
Je crois qu'elle peut s'appliquer à ton petit coup de gueule du jour : des produits laitiers, il faut en manger, mais comme beaucoup de choses, il ne faut pas trop en manger !
(En ce qui me concerne, j'ai dû beaucoup réduire pour maigrir ma consommation de fromages, dont je suis une grande gourmande ; je n'ai par contre jamais aimé le lait, sauf bizarrement,
pendant mes grossesses où j'en avais une irrépressible envie, mélangé avec de la menthe ou de la fraise... Va comprendre !)



Cicciotella 15/10/2009 10:32


Ce dont on a envie (ou pas envie) pendant les grossesses est révélateur ! Tu as bien fait de succomber.
Pendant ma grossesse, il m'a été impossible de boire un seul café ! et l'envie est revenue après.


Chateign 15/10/2009 10:07


Et bien merci ! Je ne savais pas tout ça... Bon je suis pas une grosse consomatrice de produits laitiers non plus... un à deux yaourts par jour grand max...
Et le fromage... Ah le fromage... On achète du parmesan... point. Sinon je ne saurais me restreindre ! C'est mon péché mignon !
J'adore venir te lire ! ^^
Gros bisous !


Cicciotella 15/10/2009 10:33


Moi pareil : un fromage dans mon frigo ne peut pas vieillir (donc je n'en achète pas beaucoup) ! Quant au parmesan, il est obligatoire ! ;o)


Jo-Elle 15/10/2009 08:26


Bonjour, les produits laitiers et le fromage je suis tombée dans la marmite petite; mes parents et grands-parents en vendaient!!!! Et mes enfants en ont été nourris... les garçons devenus adultes
boivent toujours "leur" lait... mais le fromage on en mange presque plus, sauf yaourts.... suite à un passage aux States d'un an où il était introuvable et/ou un produit de luxe...
Ceci dit nous sommes des mammifères et les mamelles donnent du lait...
Ma belle fille dit que les matières grasses du fromage épaississent le sang et favorise les boutons... mais elle est une de ces personnes qui n'aiment pas le fromage et son odeur...
Bref chez nous il faut le "gérer" sinon cela peut être la "cata".... lors des repas de famille où il est proposé...
Mais 2 à 3 yaourts par jour c'est notre dose....
Bonne fin de semaine


Cicciotella 15/10/2009 08:52


Merci de cette expérience que tu nous relates.


Carole M 15/10/2009 01:15


Rien ne me ferra renoncer au fromage, j'en mange tous les jours et pas allégé.
Un régal... Comme quoi on peu maigrir en mangeant des choses normales, rire
Bisous
Carole M


Cicciotella 15/10/2009 08:53


J'y ai droit aussi, au fromage... Mais pas dans les mêmes proportions qu'autrefois !
Si on parle de normalité, je ne crois pas qu'un minimum d'un camembert par jour soit très recommandable pour qui que ce soit.