Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cheminant vers mon poids set-point
  • En cheminant vers mon poids set-point
  • : Blog créé pour garder une trace des évolutions de mon poids (de préférence vers l'allègement), ce blog est devenu une sorte de journal de forme, point de départ de communication avec d'autres blogs s'intéressant aux mêmes choses.
  • Contact

Archives

23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 10:27
http://medias.lepost.fr/ill/2010/01/22/h-3-1481244-1264162827.jpgJe n'ai jamais vu qu'on puisse camoufler en (désormais) sacro-sainte provocation la reprise la plus partiale, partielle et sommaire d'une discussion de comptoir, afin que ça passe mieux pour du journalisme.

C'est pourtant ce que plaide Christophe Barbier, de l'Express, dont l'approche politique n'est évidemment pas la mienne, mais que je n'ai jamais trouvé sot jusqu'ici : les paramètres dont il tient compte prioritairement pour juger d'une situation économique et politique ne sont juste pas les miens, et mais cela ne me dérange jamais, au contraire, il est toujours intéressant de changer d'axe de lecture.

http://blog.hajatiana.info/public/dessins/7pechescapitaux_2e_essai.jpgEn revanche, pérorer des contre-vérités médicales, assaisonnées à la théorie judéo-chrétienne de l'intempérance mâtinée de péché capital, la Gourmandise,
(introuvable dans le Nouveau Catéchisme de l'Eglise Catholique, soit dit en passant, à croire que l'Eglise elle-même a renoncé à certaines vieilles lunes) c'est faire une réflexion pesée, censée et bien informée ?
Les obèses qui ne le sont pas à cause de dérèglements hormonaux sont gourmands, pas raisonnables, auto-destructeurs, n'ont aucune volonté (c'est martelé). Il est normal qu'ils paient le dérangement à la collectivité.
Et M. Barbier de s'emparer maladroitement de l'exemple des fumeurs ; et là je demande si la Sécurité Sociale a cessé de rembourser les cancers liés au tabac, parce que je ne suis pas au courant ; si elle a cessé de leur rembourser leur détrartrage dentaire, ainsi qu'aux buveurs de thé et de café ; s'il est question d'obliger les ex-chauffards handicapés de payer leur emplacement réservé ; de faire payer plein pot leur I.V.G. aux nouilles (peut-il en être autrement) qui oublient leur pilule, circulent en pleine ovulation dans des rues mal fréquentées, ou croient les beaux parleurs ?
Il aurait fallu que M. Barbier m'en dise plus, parce que je ne me sentirais pas plus à mon aise dans une société du "droit à" où personne n'accepterait de s'assumer, mais se dédouanerait de tout, que dans une société où on accuserait tous les malheureux d'être responsables de leur misère, pour ne pas leur tendre la main.

J'attends quant à moi que l'on offre des réductions de siège d'avion aux frêles petites personnes, à ceux qui voyagent sans bagage en soute... Mais ça tarde.

PS  : Christophe Barbier vient de faire son autocritique et se reproche d'avoir traité le sujet avec de gros sabots, sans nuancer au vu des quantités de précisions qu'il a lues ensuite.
Il n'y a pas de doutes : il est intelligent.
Tant d'autres, pris en flag' de lourdeur, persistent et signent !

Partager cet article

Repost 0
Published by Cicciotella - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

Esther 28/01/2010 17:53


Je suis toujours sidérée par l'assurance que peuvent avoir certaines personnes qui s'expriment sur un sujet qui prête à polémiques. Ils me donnent souvent l'impression d'en savoir plus que moi...en
fait ils ont juste plus d'assurance car là, c'est clair, son approche est effectivement très sommaire, voire simpliste. Ce qui me met en colère, c'est qu'en fait il dit tout haut ce que certaines
personnes semblent penser tout bas sans le dire franchement.... alors, combien à vraiment penser cela ???
Je me sens un peu coupable d'avoir parlé justement aujourd'hui sur mon blog de volonté.... car oui, j'ai perdu dernièrement un peu de ma volonté, par désespoir , par peur de ne pas y arriver,
de ne plus y arriver...mais en aucun cas je ne pense que seule la volonté me fera maigrir. De la volonté il en faut, mais elle ne fait pas tout.
Je suis bien énervée ..... quand même...mais cela me rend encore plus volontaire !!!


Cicciotella 28/01/2010 21:00


Je pense qu'on utilise souvent le mot "volonté" avec des sens différents.
Il faut "avoir de la volonté" dans le sens où nos objectifs doivent être clairs dans notre tête, on doit savoir ce qu'on va perdre en surveillant ses rations alimentaires et sa graisse, et ce qu'on
y gagnera, et cela doit être une priorité pour nous et... notre entourage, prié d'arrêter de nous seriner à chaque fois "oh, pour une fois, tu peux bien...".
Pour autant, il peut arriver qu'on ait envie de faire passer ce régime au second plan, non pas par défaut constitutionnel, par "manque de volonté", par faiblesse morale ou lâcheté, mais parce qu'un
soir où tout le monde fait tourner ses brochettes sur le feu et ses patates sous la cendre en chantant et battant des mains, ma priorité ne sera peut-être pas ma sacro-sainte-future minceur et son
jambon maigre-concombre dans un Tupperware...

Je termine en rappelant que faire un régime demande un accompagnement médical et psychologique sérieux et que la plupart des obèses morbides sont entre les mains de Dr Mabuse tout juste bons à
charcuter ou à éditer des menus-type à la chaîne sur leurs ordi, sans assurer aucun vrai suivi humain (ça, c'est le meilleur des cas), le plus souvent face à des vendeurs de rêves, de
pillules-minceurs et de panacées ou encore des gourous plus ou moins scrupuleux. Et personne ne dit rien. Liberté du commerce. Et quand on s'est fait rouler, et qu'on repart avec dix kg de plus, eh
bien, en plus de ne pas avoir de volonté, d'être un imbécile, on est pauvre et on mange des plats bourrés de sucre, de sel et de gras, pour compenser le manque de qualité !


Giuliabella 24/01/2010 08:47


c'est certain ! et ça n'en donne que plus de poids à l'homme et à ses déclarations, futures comme passées...


Cicciotella 24/01/2010 11:05


Il est certain que l'honnêteté intellectuelle de qui fait amende honorable incite à la confiance.


capucine 23/01/2010 19:41


Il me semble que l'intelligence aurait été de penser aux conséquences de ses paroles avant de les prononcer ... et non pas a posteriori!
Bises et bon week-end!


Cicciotella 24/01/2010 11:01


Je pense qu'il est arrivé à toute personne encensée partout pour ses avis, de finir par se prendre pour saint-jean-bouche-d'or et se lancer hardiment dans des improvisations douteuses qu'il
regrettera aussitôt. On ne peut décidément pas se passer de sa cervelle.
Je suis d'accord avec toi que c'est moins pardonnable quand on sait que sa parole fait autorité et qu'on sait qu'on sera relayé...


Jo-Elle 23/01/2010 18:49


Là il faut que je réfléchisse... mais prendre l'avion doit être douloureux, inconfortable quand on est obèse... pas une partie de plaisir.. alors pourquoi ne pas prévoir plutôt des places plus
confortables, adaptées plutôt que de toujours tout réglé par l'argent

Même problème de confort au théâtre, au cinéma ou tout endroit où l'on doit être assis un long temps...

J'ai des amis, des cousins en grand surpoids... obèses.... dont une qui doit aller voir son fils qui vit au Japon...; et depuis septembre elle a perdu plus de 20 kg.... pour moins souffrir durant
son voyage...


Cicciotella 24/01/2010 10:59


Tu as mis le doigt dessus : le problème est économique. Plus les places sont larges, moins on peut y faire entrer de voyageurs, moins on rentabilise le vol.
Quelqu'un, à la suite de cette polémique, a précisé qu'Air France avait volontairement augmenté le nombre de places dans des appareils, qui étaient prévus par le constructeur pour moins de
passagers, en réduisant la largeur des fauteuils. Bel exemple de cercle vicieux !

Une proposition aurait le mérite de réconcilier tout le monde : facturer la place au kg (passager + bagages). Les minces créatures circulant avec un bagage à main seraient récompensées de leur
sobriété et les Gargantua traînant leur garde-robe intégrale paieraient leur supplément de kérosène de manière précise et non arbitraire. Cela éviteraient qu'on soit rançonné sur le seul critère
physique/médical et on rejoindrait le politiquement correct et consensuel : économisons tous les énergies non renouvelables...


Giuliabella 23/01/2010 14:35


c'est un article remarquable, plein de justesse et de colère justement utilisée, bravo !


Cicciotella 23/01/2010 15:44


Merci, Giuliabelle. Moi, ce qui m'a impressionnée, c'est qu'il ait fini par renoncer à une parade en bois (je faisais de la provocation) pour reconnaître qu'il avait parlé plus vite qu'il n'avait
réfléchi. C'est une qualité rare.