Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cheminant vers mon poids set-point
  • En cheminant vers mon poids set-point
  • : Blog créé pour garder une trace des évolutions de mon poids (de préférence vers l'allègement), ce blog est devenu une sorte de journal de forme, point de départ de communication avec d'autres blogs s'intéressant aux mêmes choses.
  • Contact

Archives

22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 18:23

http://www.teteamodeler.com/boiteaoutils/image/cuisine/legume/salade2.jpgJ'ai attendu quelques jours après cette séance thérapeutique contre les compulsions, surtout celles à base de pain et de fromage, qui sont  les plus destructrices chez moi, car elles ouvrent la voie à la démesure et à toutes les autres. Inutile de crier victoire ou échec trop vite, d'ailleurs, quatre jours, c'est encore un peu tôt, mais j'assure le debriefing... ;o)

Les deux premiers jours, je n'ai rien senti de spécial, à part une forte sensation de satiété, qui ne m'a tout de même pas excessivement aidée en amont à manger moins, mais à sentir en aval que ce que j'avais mangé était inutile et uniquement conventionnel, coutumier. J'ai eu beaucoup d'énergie à une marche du mardi soir.

http://bp1.blogger.com/_SF_jCD06nY4/R0Ck7nR5i7I/AAAAAAAADME/Bw73RbzU3Bs/s400/PB180045.JPGRebelote, mercredi, je suis partie faire une randonnée assez corsée pour mon niveau et j'avais, par réflexe, chargé mon sac de victuailles. En réalité, je me suis rendu compte dès le premier plat (une salade composée) que j'avais assez mangé, qu'un oeuf dur ou deux en plus auraient suffi à me caler pour plusieurs heures. J'ai distribué le reste à l'assemblée, mais comme il en restait, je me suis sentie obligée de finir. La prochaine fois que je vois ce thérapeute, je vais lui demander de me faire travailler sur le deuxième credo de mon père-enfant souffrant de la faim : "Finis ton assiette, il ne faut pas jeter la nourriture" (le premier était : "Le fromage, ça se mange avec du pain, ça m'a sauvé la vie pendant la guerre"). L'une de vous m'a dit un jour qu'il fallait arrêter de se prendre pour une poubelle et qu'il valait mieux jeter la nourriture que de crever de trop-plein !

Le jeudi, une marche brève, mais très fatigante, où je me suis sentie obligée de goûter aux biscuits qu'avaient apportés les autres participants, mais en n'en ayant aucune envie, par pure politesse.

Donc, aujourd'hui vendredi, c'est l'euphorie. J'ai solidement petit-déjeuné, solidement déjeuné (pas vraiment régime, mais aucun excès, que du "normal)" et depuis, rien au bout du fil.  Le tout en présence de ma calamiteuse grand-mère, que j'ai accompagnée à l'hôpital... D'habitude, en ce genre de circonstances, je pète les plombs. Pas cette fois. Satiété, satiété, satiété. Et à l'heure qu'il est, je me sens tellement pleine que je pense qu'on ne mangera qu'à 20 heures, alors qu'ordinairement, je dois dîner à l'allemande (18H30-19H) pour être sûre de ne pas cambrioler le frigo avant l'heure !

 

Et le clou, c'est-à-dire ce que j'ai vraiment travaillé lundi, c'est-à-dire le pain et le fromage, on peut dire que c'est une réussite. Je n'en ai plus aucune envie, alors que j'étais prête à ne pas me l'interdire. Et, si on peut dire que je suis toujours à définir comme une hyperphagique, je n'ai eu aucune compulsion depuis lundi.

 

Voir si cela continue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cicciotella - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

Coucou 19/05/2011 21:40



Ciciotella, tu m’es attachante car je partage avec toi le même combat pour arriver à avoir
une relation saine avec la nourriture. J’ai réalisé ce soir l’un de mes gros problèmes : l’importance de savoir jeter le surplus plutôt que de s’en gaver.. «  Il faut
arrêter de se prendre pour une poubelle et il vaut mieux jeter la nourriture que de crever de trop-plein ! » Eh bien ma mère
ne jetait jamais la nourriture et elle nous a enseigné que la nourriture ne se jette pas. Hyperphagique elle aussi, elle préférait tout manger plutôt que de jeter….Je suis certainement influencée
par elle. Entre autre j’ai un rapport très conflictuel avec elle... histoire d’un cordon ombilical jamais réellement taillé si ce n’est ces dernières années… douloureux. Il m’est très difficile
de jeter les restes d’un plat que je n’arrive pas à finir, très souvent je préfère m’en remplir le ventre quitte à me sentir très très mal après… En fait changer d’attitude n’est pas si simple
car c’est au fond me démarquer de l’exemple de ma mère si cher à mon cœur (je l’aime profondément). J’ai pourtant besoin d’en prendre les distances petite à petit... Mille
bisous



Cicciotella 20/05/2011 21:34



Je comprends bien tout ça. A un moment donné, il faut s'aimer assez pour comprendre que nos besoins à nous ne sont pas ceux des gens qu'on aime. Ainsi mon père a un jour souffert de la faim (la
vraie faim), mais son vécu n'est pas le mieux, et le danger, pour moi, n'est plus de jeter la nourriture mais de servir de poubelle pour une nourriture dont je n'ai pas besoins.


Et nos parents peuvent parfaitement comprendre cela : ce n'est pas trahir leur mémoire ou leur héritage que d'avoir un comportement adapté à la vie que nous menons et pas à la vie qu'ils ont
menée.


Actuellement, je n'ai plus trop ce problème. En fait, soit je cuisine des quantités moindres (et ça me trouble beaucoup), soit je m'autorise à jeter les restes qui ne peuvent pas se garder pour
un autre repas.


J'espère que tu vas trouver assez de sérénité pour ne plus culpabiliser de respecter ton corps  et aller à la découverte de ce qu'est ton propre appétit.



stéphanie 24/04/2011 00:52



Coucou, eh oui, une revenante ! Bon je n'étais pas vraiment partie, juste silencieuse, mais j'ai suivi ton blog régulièrement. Désolée de ne pas avoir eu le courage de te soutenir dans les
périodes où je lisais que ça n'allait pas, je n'étais pas en état de le faire. Je suis heureuse de voir que ces derniers temps tu reprends le taureau par les cornes, et ce n'est pas facile, il se
rebiffe le bestiau ! Je t'envoie plein d'encouragements et de pensées positives. De toute façon j'ai toujours cru en toi, tu le sais. La preuve, tu ne te laisses pas abattre. Bises



Cicciotella 24/04/2011 10:17



Ne t'en fais pas, je suis juste contente de te lire à nouveau, et en pleine forme, en plus. J'ai vu que tu as repris ton blog et je ne manquerai pas d'aller y faire un tour.



fibie 22/04/2011 21:22



Kikou


Le régime n'est pas qu'alimentaire il est vrai que parfois il faut faire un travail sur soi même pour comprendre notre comportement alimentaire et savoir gérer nos pulsions


Merci de tes visites , j'aimerais pouvoir te suivre sur ton blog comment peut on s'inscrire pour recevoir tes articles


Bon week-end



Cicciotella 23/04/2011 10:17



Je lis des livres de régime ou sur la nutrition depuis l'âge de 14 ans ; je pense que si je préparais un diplome de diététicienne, ça me serait infiniment plus facile qu'à d'autres, mais, avec ma
corpulence, je n'aurais pas un client ensuite, ce qui serait injuste ! Tous mes régimes ont été ruinés non par par l'ignorance ou la gourmandise, mais par les compulsions alimentaires. C'est donc
ça qu'il faut que je travaille.


Je te remercie de vouloir suivre mon blog ; j'avoue que je ne trouve pas le bon module : penses-tu qu'il vaut mieux que je mette le bloc "syndication" (fil RSS) ou celui de l'abonnement à la
newsletter ? Tout ce que je sais, c'est que j'ai deux abonnés à ce blog, mais je ne sais pas comment ils ont fait...