Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cheminant vers mon poids set-point
  • En cheminant vers mon poids set-point
  • : Blog créé pour garder une trace des évolutions de mon poids (de préférence vers l'allègement), ce blog est devenu une sorte de journal de forme, point de départ de communication avec d'autres blogs s'intéressant aux mêmes choses.
  • Contact

Archives

16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 10:38

balance-250.jpgPoids : 79 kg (+ 400 g)

IMC :  26,1 => Surpoids

Mensurations:
Poitrine : 94,5 cm 
(aucun changement
 ) => total perdu : 14,5 cm
Taille : 80,5 cm
(aucun changement) => total perdu : 20 cm
Hanches : 97 cm
(- 0,5 cm) => total perdu : 19 cm
Bassin : 107 cm
(- 0,5 cm) => total perdu : 16 cm

Cuisse : 60,5 cm (aucun changement) => total perdu : 13,5 cm

 

Merci à mes règles, méga-syndrome prémenstruel, pas de douleurs, mais un caractère de cochon et la traditionnelle prise de poids, que je peine ensuite à reperdre. Hier, je faisais 79 cm de tour de taille, mais j'ai dû me tromper, car ce matin, c'était à nouveau la mesure habituelle. Dommage, j'y croyais...

En dehors de ça, je me sens bien, les compliments continuent à affluer, les gens qui ne m'ont pas vue de quelques mois sont impressionnés.

Repost 0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 18:36

http://www.completementtoquee.fr/wp-content/uploads/2010/11/taboule-de-ebly-480x319.jpgHier, soir, comme souvent le mardi soir, ma voisine qui revient d'avoir gardé ses petits-enfants, arrive avec des quantités d'invendus de la pâtisserie de sa belle-fille, toujours frais, le plus souvent des bruschette, sandwiches, viennoiseries salées, pizzas, mais pas assez pour être représentés aux clients le lendemain.

Je vous avais raconté comment j'avais craqué la dernière fois qu'elle m'avait fait le coup : les fameux sandwiches d'un mardi soir d'épuisement.

Le mardi soir, c'est le soir où je reviens de ma marche rapide, affamée, fatiguée et avec encore beaucoup de boulot à boucler pour le lendemain et donc je ferais volontiers l'impasse sur la préparation du repas et l'attente de la cuisson... Ça tombe mal, n'est-ce pas ?

 

Non, je ne vous raconte pas comment j'ai encore craqué, mais comment j'ai tenu !

 

Il y avait des rouleaux à la saucisse ; mon fils se sert et s'en va en en laissant trois... Impavide, je continuai à faire chauffer mon Ebly et sa sauce tomate, mais  leur odeur commençait à m'irriter. Le moment de manger m'apaise un peu, mais aussitôt après, je sens l'odeur revenir m'embêter, en même temps que plein d'excuses et de prétextes... Le rouleau à la saucisse, c'est ma première prédilection de l'enfance.

Je me lève d'un bond et je me ressers en Ebly et sauce tomate, et pas qu'un peu ! De deux maux (manger trop de ce à quoi j'ai droit et manger un peu de ce qui m'est interdit) j'ai choisi celui qui me paraissait le moindre.

Lestée d'hydrates de carbone autorisés, l'apaisement me gagne et je ne sens plus autant l'odeur des rouleaux à la saucisse que je mets au frigo et réserve pour ma mère (qui fait manger mes neveux) le lendemain.

Repost 0
Published by Cicciotella - dans journal intime
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 07:28

balance-250.jpgPoids : 78,6 kg (- 1000 g)

IMC :  26 => Surpoids

Mensurations:
Poitrine : 94,5 cm 
(
+ 0,5 cm) => total perdu : 14,5 cm
Taille : 80,5 cm
(aucun changement) => total perdu : 20 cm
Hanches : 97,5 cm
(aucun changement) => total perdu : 18,5 cm
Bassin : 107,5 cm
(-1,5 cm) => total perdu : 15,5 cm

Cuisse : 60,5 cm (aucun changement) => total perdu : 13,5 cm

 

Grosse crève : sinusite depuis vendredi 30, puis gorge atteinte le mercredi 5, et je ne parle pas de mes tympans, sur lesquels je peux toujours compter pour couler à qui mieux mieux.

Je me suis décidée à aller voir un médecin généraliste homéopathe pour remplacer celui qui est parti à la retraite. J'ai eu la surprise de commencer à aller mieux quelques heures seulement après la prise des premières granules. Depuis, je ne bois plus de vrai café, même au travail.

Elle m'a donné aussi un traitement pour la déprime, alors même que je vais plutôt bien, car elle n'a pas trouvé normal que je pleure en évoquant ma sinistre année 2005 (pour ceux qui ne suivent pas ce blog : année de beaucoup de déceptions et de peurs, où mon obésité a commencé).

Ce matin, je trouve un poids enfin vraiment encourageant sur la balance, même si les contours n'ont pas beaucoup bougé, mais après tout, jusqu'ici, mes contours ont beaucoup fondu à poids constant : le poids ne fait qu'avaliser enfin la perte.

Repost 0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 04:07

blessure_abandon.gifdu Dr Daniel DUFOUR.

 

C'est un livre que j'ai achevé il y a quelques jours et que j'ai blogué ailleurs.

 

Souffre d'abandonnite qui, dès le stade foetal (parent non désirant, mort d'un jumeau), son enfance (parent toujours non désirant, éducation chez un tiers, séparations familiales...), a subi l'impression ou l'expérience d'être abandonné, rejeté, pas aimé, sous-estimé. Ce traumatisme, que Dufour n'hésite pas à qualifier de meurtre, est ensuite réactivé par toute expérience mineure ou majeure de même coloration que nous ne manquons pas de vivre dans notre vie d'adulte : deuils, divorces, séparations, mutations professionnelles d'un conjoint, d'un enfant, désaccords, etc.

La clé de la guérison, c'est le court-circuitage du mental, ce faux ami. Il nous aide à bâtir une résilience de secours en expliquant ("Maman ne pouvait pas faire autrement que de me laisser à ma grand-mère, elle était malade"), en déniant ("J'ai eu une enfance plutôt heureuse, je n'ai manqué de rien, après tout") ; mais à long terme, il nous a tellement coupé de nos vraies émotions en nous empêchant d'exprimer peur, colère, tristesse que celles-ci remontent et s'imposent à nous, notamment par le biais de maladie ou de problèmes comportementaux fondés sur ces émotions-là. Retrouver notre vraie émotion devant notre abandon, sans chercher à la juguler, même si elle nous gêne, c'est la garantie de finir par s'en débarrasser, pour l'avoir exprimée une bonne fois.

 

Je pense que j'ai suivi une thérapie comportementale qui utilisait cette technique sans que mon thérapeute m'en informe ce mois d'avril 2011... pour l'instant, les effets sont stupéfiants sur la régulation de mes compulsions...

Je découvre finalement bien tard qu'avec un mental très fort, c'est finalement une bénédiction que d'avoir la larme facile : cela m'informe qu'il y a une émotion réelle, et ça m'interroge, ça m'empêche de court-circuiter la conscience de l'émotion sous la rationalisation.

Repost 0
Published by Cicciotella - dans Documents - Informations
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 09:11

balance-250.jpgPoids : 79,6 kg (- 600 g)

IMC :  26,3 => Surpoids

Mensurations:
Poitrine : 94 cm 
(aucun changement)
=> total perdu : 15 cm
Taille : 80,5 cm
(- 0,5 cm) => total perdu : 20 cm
Hanches : 97,5 cm
(- 0,5 cm) => total perdu : 18,5 cm
Bassin : 109 cm
(aucun changement) => total perdu : 14 cm

Cuisse : 60,5 cm (- 0,5 cm) => total perdu : 13,5 cm

 

Toujours beaucoup de fatigue, mais ça va mieux dans l'ensemble. En cours de semaine, j'ai pesé 79 kg (imaginez ma déception d'être toujours au-dessus aujourd'hui), mais apparemment, mon corps a décidé de perdre beaucoup plus lentement qu'au printemps. Pourquoi pas, tant qu'il descend vraiment.

Repost 0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 19:38

http://www.surpassez-vous.com/wp-content/uploads/2011/02/sourire-interieur.jpgJ'ai bien dormi cette nuit, après un week-end de vrai repos (ma randonnée s'est annulée, mais tant pis), malgré le travail qui s'accumule et ce matin, je pesais 79,4 kg.

La journée s'est passée avec le sourire, même si les problèmes sont loin d'être résolus, disons qu'ils ne m'affectent plus aussi profondément, peut-être aussi parce que la nouvelle de mon poids m'a un peu soulagée !...

J'ai mangé à midi une platrée énorme de riz complet et je n'ai toujours pas faim à l'heure qu'il est. J'ai tendance à manger des légumes et des protéines à midi et réserver les sucres lents le soir, mais peut-être devrais-je faire le contraire ?

 

Merci à toutes de vos messages de soutien, malgré les billets maussades qui s'accumulent depuis quelques semaines : votre fidélité fait beaucoup de bien à quelqu'un qui se sent trop souvent oublié, et quand ça va mal, vos petits mots sont encore plus inestimables.

Repost 0
Published by Cicciotella - dans journal intime
commenter cet article
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 09:11

balance-250.jpgPoids : 80,2 kg (- 200 g)

IMC :  26,5 => Surpoids

Mensurations:
Poitrine : 94 cm 
(aucun changement)
=> total perdu : 15 cm
Taille : 81cm
(aucun changement) => total perdu : 19,5 cm
Hanches : 98 cm
(+ 1 cm) => total perdu : 18 cm
Bassin : 109 cm
(+ 0,5 cm) => total perdu : 14 cm

Cuisse : 61 cm (- 1 cm) => total perdu : 13 cm

 

Je sors exsangue, fatiguée, déprimée de cette semaine, où j'ai pu voir confirmer l'hypothèse qu'hormonalement (donc moralement), ça ne va pas. J'ai même fait une crise de nerfs au travail mercredi et j'ai mis 48H à m'en remettre, à cesser d'avoir les yeux qui se mouillent à tout bout de champ.

Des écarts ? Oui, et à Montignac, et à la diététique en général : deux sandwiches au pain blanc et lipides en guise de dîner mardi soir, un sandwich en guise de déjeuner mercredi, juste après ma crise de nerfs, sous prétexte que j'étais incapable de cuisiner.

Je trouve que c'est inquiétant. Je n'ai fait aucun écart depuis mercredi, donc de 81,4 kg (jeudi matin), j'ai doucement redescendu au poids du jour, mais quand même, au final, je ne maigris toujours pas, et même, certains contours régressent...

Repost 0
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 17:23

balance-250.jpgPoids : 80,4 kg (+ 600 g)

IMC :  26,6 => Surpoids

Mensurations:
Poitrine : 94 cm 
(aucun changement 
) => total perdu : 15 cm
Taille : 81cm
(aucun changement) => total perdu : 19,5 cm
Hanches : 97 cm
(aucun changement) => total perdu : 19 cm
Bassin : 108,5 cm
(aucun changement) => total perdu : 14,5 cm

Cuisse : 62 cm (+ 0,5 cm) => total perdu : 12 cm

 

Je confirme le syndrome prémenstruel, car non seulement j'ai repris du poids, mais je pleurniche énormément et j'ai un petit moral.

Heureusement, malgré l'obsession que j'ai pour la nourriture en ce moment, et les fantasmes de junk-food qui passent plus souvent qu'à leur tour me visiter, au moment où j'envisage d'y céder, quelque chose se raidit en moi. Je deviens consciente que cela ne m'apporterai concrètement rien, pas même le fameux plaisir qu'on croit s'accorder en faisant des entorses. Je me souviens trop du chagrin que j'ai à grossir ou à ne pas maigrir (je le vis, par exemple, aujourd'hui), je sais trop combien, en ce moment, ma seule réussite personnelle est ce régime. Donc je n'ai pas craqué, même si mon poids ne fait pas honneur à ma persévérance cette semaine.

Tous les autres domaines de ma vie sont terribles en ce moment.

Demain, je fais une grande randonnée et ça devrait un peu me défouler, me faire voir d'autres personnes que les collègues de travail et le soleil.

Repost 0
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 14:29

http://www.lyon-cafard.com/Images/blattella_germ.gifJe prends cela très au sérieux, même si je sais que c'est normal, mais, après quelques jours d'euphorie, j'ai un coup de cafard, qui a failli donner lieu à une compulsion. Mon repas de midi a été particulièrement abondant et je ne l'ai empêché de dégénérer qu'en prenant conscience que ce n'était pas normal d'empiler ainsi les rations et que j'étais au bord du dérapage.

J'étais en effet à deux doigts d'ajouter à l'infraction quantitative un écart qualitatif du genre un aliment dont l'index glycémique serait supérieur à 35.

Dans un contexte de grande tristesse et de désespoir soudain, cela n'est pas à négliger : c'est en novembre, après avoir eu une déception dans mes attentes auprès d'un homme que j'ai pris dix kilos, alors que la perte de poids était vraiment bien engagée !

Aujourd'hui, après une période euphorique où je me suis sentie mincir, où j'ai passé un cap, où j'ai paru plaire à plusieurs hommes comme cela faisait des années que je n'avais pas plu, eh bien il a bien fallu me rendre compte qu'il n'y avait toujours rien de concret ! Je plais, certes, mais toujours pas de petit ami, et pire, pas même de perspective de petit ami ! Il y a trois ans, j'aurais dit "tant mieux", maintenant, je ne suis pas encore capable de dire "tant pis"... Je vois tant de femmes ni mignonnes, ni gentilles, ni intelligentes (pour ne pas dire laides, bêtes et méchantes) en couple que je me dis que je dois être pire que laide, méchante et bête pour continuer à être seule, et ce n'est pas très facile d'avancer avec une telle image de soi...

Ce n'est peut-être qu'un méga syndrome pré-menstruel (je suis au 25ème jour de mon cycle), mais le pire qui puisse m'arriver présentement, psychologiquement, c'est avoir une vraie compulsion et reprendre du poids... Je n'aurais plus rien de positif à quoi m'accrocher dans la vie... Au boulot, ça va mal, financièrement, ça va mal, au niveau familial, c'est la débandade... J'aimerais bien que quelque chose marche.

Repost 0
Published by Cicciotella - dans journal intime
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 08:07

balance-250.jpgPoids : 79,8 kg (- 800 g)

IMC :  26,4 => Surpoids

Mensurations:
Poitrine : 94 cm 
(- 0,5 cm
) => total perdu : 15 cm
Taille : 81cm
(aucun changement) => total perdu : 19,5 cm
Hanches : 97 cm
(- 1,5 cm) => total perdu : 19 cm
Bassin : 108,5 cm
(- 1,5 cm) => total perdu : 14,5 cm

Cuisse : 61,5 cm (aucun changement) => total perdu : 12,5 cm

 

Alors là, je suis ravie !

Mes contours fondent, y compris dans les zones les plus rebelles, et le cap symbolique de la dizaine a sauté. 7, me voilà !

Pas de beaucoup, me diront les esprits chagrins, les 80 kilos sont à 200 g de moi, c'est-à-dire tout près, je peux les ravoir demain, selon les aléas du transit, mais par rapport à la semaine dernière, voilà quand même presque un kilo d'envolé.

Une autre chose dont je suis fière, c'est que j'ai souvent été sous pression cette semaine au boulot, parfois jusqu'à avoir des larmes, mais j'ai quand même réussi à ne pas abuser du café, et à ne pas avoir de compulsion.

Repost 0